10 juillet 2017

SIMONE VEIL - QUI LEUR RENDRA HOMMAGE ?

    N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis … (Simone de Beauvoir - 1949).                La mère, porteuse de la loi sur l’interruption volontaire de grossesse, vient de nous quitter. Les louanges sont unanimes, les portes du Panthéon grandes ouvertes. Dans ce concert d’éloges qu’aucune fausse note ne trouble, je viens glisser un léger bémol.... [Lire la suite]
Posté par poissonchat à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 janvier 2017

MERCI BENOITE !

          Ainsi soit-elle, c’est ma bible à moi, mon petit livre rouge, lu et relu au long des années. Je viens à nouveau de feuilleter ses pages jaunies afin de me réconforter et me conforter dans mes idées lorsque j’entends dire que le féminisme, c’est ringard, que les femmes - chez nous - ont tout obtenu et qu’on se demande ce qu’elles peuvent encore réclamer !             Le féminisme, au contraire, a plus que jamais lieu d’exister et doit... [Lire la suite]
Posté par poissonchat à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 décembre 2014

SUPPRIMEZ CES SEINS QUE L'ON NE SAURAIT VOIR !

Incroyable l’imagination démoniaque dont font preuve certains humains ! Une coutume ancestrale  appelée « repassage » - mais qui n’a rien à voir avec la tâche ménagère du même nom ! - consiste à faire chauffer sur un brasier une pierre plate, un pilon, une spatule ou un autre ustensile et à l’appliquer chaque jour sur des seins naissants afin de freiner leur croissance ce qui a pour but d’éliminer toute féminité chez les adolescentes et de les soustraire ainsi aux regards des garçons !Cet acte abominable concerne près de 4... [Lire la suite]
Posté par poissonchat à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 février 2014

ANDRE LEO, ROMANCIERE, FEMINISTE, COMMUNARDE

Quand les femmes s’en mêlent, quand la ménagère pousse son homme, quand elle arrache le drapeau noir qui  flotte sur la marmite pour le planter entre deux pavés, c’est que le soleil se lèvera sur une ville en révolte. (Jules Vallès).            Parmi toutes les femmes héroïques de la Commune, dont beaucoup resteront à jamais incon nues, il en est une injustement oubliée : Léodile Bera. Elle naît le 18 août 1824 à Lusignan dans la Vienne et grandit dans une famille aisée et cultivée,... [Lire la suite]
Posté par poissonchat à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2014

MARECHAL, LES RE-VOILA !

_       Chaque 8 mars rappelle le combat mené par les femmes pour obtenir des droits qu’on leur déniait parce que les hommes, depuis des temps immémoriaux, avaient décrété une bonne fois pour toutes leur infériorité innée ! Dès la naissance elles étaient donc infantilisées, abêties et les stéréotypes, dans lesquels on les enfermait, les confinaient dans des tâches subalternes, aliénantes, dévalorisantes ou frivoles. Pour des millions de mes semblables à travers la planète, cet état de choses se perpétue... [Lire la suite]
Posté par poissonchat à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mars 2013

8 MARS - L'INITIATRICE : CLARA ZETKIN

  Le 8 mars 1911, il y a juste cent ans, avait lieu la première manifestation qui rassembla plus d’un million de femmes rien qu’en Europe. Cette journée internationale des droits des femmes fut initiée par une féministe allemande : Clara Zetkin, qui voulait " un premier mai des femmes ". C’est elle qui proposa, en août 1910 à Copenhague, lors de la deuxième conférence internationale des femmes socialistes, la création d’une journée annuelle de revendications afin d’obtenir l’égalité totale de droits entre les femmes et les... [Lire la suite]
Posté par poissonchat à 18:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 mars 2013

INTERDICTION DU PORT DU PANTALON AUX FEMMES : MIEUX VAUT EN RIRE QUE D'EN PLEURER !

  Accompagnée de ma fidèle poussette à deux roues, je marchais tranquillement en direction de mon magasin d’alimentation. - Madame ! Madame ! Comme j’étais seule sur le trottoir, j’en déduisis que cet appel m’était destiné. Je me retournai et aperçus deux représentants de l’ordre établi qui accéléraient le pas vers moi. Avais-je fait quelque chose de répréhensible ? Je ne le pensais pas. Au contraire, je venais juste de traverser dans le passage pour piétons telle une citoyenne bien disciplinée. Arrivés à ma hauteur, les... [Lire la suite]
Posté par poissonchat à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 février 2013

OLYMPE DE GOUGES, UNE GRANDE OUBLIEE DE L'HISTOIRE !

    Marie Gouze, qui naît le 7 mai 1748, officiellement fille de Pierre Gouze, boucher à Montauban, est en réalité l’enfant d’un homme de lettres célèbre, Jean-Jacques Le Franc marquis de Pompignan. Dans un livre autobiographique "Mémoire de Mme de Valmont ", elle parle de ce père qui ne l’a pas reconnue et raconte  son enfance pauvre, sa jeunesse difficile, son manque d’instruction comme c’était le cas de la grande majorité des femmes de l’époque, son mariage à seize ans avec un homme bien plus âgé, Louis-Yves... [Lire la suite]
Posté par poissonchat à 18:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
02 juin 2012

EXCISION : COUTUME, QUE DE CRIMES ON COMMET EN TON NOM !

   Les mots et le poème ci-dessous, écrits il y a presque quatorze ans, sont hélas toujours d'actualité car il y a quelques jours, un couple de Guinéens a été arrêté et mis en examen pour avoir fait exciser ses quatre petites filles. Quelques années auparavant, les deux aînées avaient aussi subi cette mutilation abominable ... (2 juin 2012) Lorsqu’on est femme, on ne peut que s’indigner. On ne peut que partager la force de cette phrase de Benoîte Groult, extraite de son livre "Ainsi soit-elle": On a mal au con... [Lire la suite]
Posté par poissonchat à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 mai 2012

APRES LA TETEE

  Son doux front satiné sur mon épaule roule Comme le lent flot bleu sur le sable doré, Une mèche bouclée de ses cheveux s’enroule Légèrement autour de son doigt effilé.   Il a creusé son nid dans l’anse de mon bras S’accrochant à mon sein comme la voile au mât Et puis, tel un navire au ventre trop rempli, Son corps rond et repu s’enfonce et s’alourdit.   Sur sa bouche gonflée, toute embuée de lait, Le soleil a posé un rayon lumineux Et sur ses joues rosies, s'allonge le reflet De ses longs cils bruns,... [Lire la suite]
Posté par poissonchat à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,