images[4] 

Son doux front satiné sur mon épaule roule

Comme le lent flot bleu sur le sable doré,

Une mèche bouclée de ses cheveux s’enroule

Légèrement autour de son doigt effilé.

 

Il a creusé son nid dans l’anse de mon bras

S’accrochant à mon sein comme la voile au mât

Et puis, tel un navire au ventre trop rempli,

Son corps rond et repu s’enfonce et s’alourdit.

 

Sur sa bouche gonflée, toute embuée de lait,

Le soleil a posé un rayon lumineux

Et sur ses joues rosies, s'allonge le reflet

De ses longs cils bruns, frémissants et soyeux.

 

 Frais et chaud tout à la fois, mon enfant repose.

Quel songe brusquement sous ses paupières closes

Fait battre intensément son cœur contre mon cœur

Et frissonner les coins de ses lèvres en fleur ?

 

Je voudrais retenir cet instant qui s’enfuit,

Où l’aurore et midi éclairent l’horizon,

Où la branche supporte et la fleur et le fruit,

Où printemps et été ne font qu’une saison !

 

Poisson-chat (22 avril 1970)

 

 imagesCACFTJ8Y