imagesCABSC400

Le stylo a couru, noir sur la blanche page,

Laissant couler les mots de mon cœur amoureux,

Mots emplis de passion qui vont te rendre heureux

Lorsque tu recevras demain mon doux message.

 

Tu demeures si loin, qu’écrire est le langage

Pour moi le plus fidèle et le plus chaleureux

Grâce auquel notre sort paraît moins douloureux,

Moins longs aussi les jours privés de ton visage

  

Brûlant de mille feux, je sais que tu attends

Le pli que j’ai posté ce matin en partant

Et qui va cheminer vers ta belle Provence.

 

Bientôt tu l’ouvriras, ému, le pouls battant

D’avoir tant attendu de vivre cet instant

Transformé par ma lettre en source de jouvence.

 

 

 

Poisson-chat (18 Juin 1993)

 

imagesCAP0562B